Lettre de mark Twain sur la vivisection

Publié le par Félix

   

    

   
Je crois qu'il m'importe de savoir si la vivisection aboutit à des résultats bénéfiques ou non pour la race humaine. Quand bien même ces résultats seraient bénéfiques  cela ne changerait rien à mon hostilité envers la vivisection. La douleur infligée à des animaux non consentants est la source de mon hostilité et pour moi, ceci est suffisant à justifier mon hostilité sans devoir chercher plus loin.


Il est clair que pour moi, ce sujet se situe sur un plan sentimental et qu'il est si sensible et si ancré en moi que je suis convaincu que je ne pourrais pas voir un vivisecteur 'vivisectionné' avec autre chose qu'une sorte de satisfaction mitigée. Je ne dis pas que je ne devrais pas aller voir par moi-même, je dis seulement que j'échouerai sûrement à en tirer le degré de satisfaction qu'on est, bien sûr, en droit d'en attendre.


(Lettre à la London Anti-Vivisection Society, May 26, 1899)

Mark Twain
(1835 - 1910)

Commenter cet article