Les animaux chosifiés par Félix

Publié le par Félix

link
http://www.youtube.com/watch?v=ptv2zmsLLBs&feature=player_embedded



Les animaux chosifiés



-Il s'agit d'un reportage intéressant malgré la violence de ce qui a été donnée à voir et à entendre de la part des scientifiques. Ce refus de donner des noms aux animaux qui ne sont pour ces chercheurs QUE du "matériel de  laboratoire,renseigne déjà sur ce qu'ils infligent à ces animaux..Ils sont "des numéros,"donc  n'ont aucune existence. La  vie de ces animaux dure le temps de leur utilité, et ensuite comme il est dit au cours de ce reportage,ils sont tués et broyés.

 J'ai été aussi très choquée d'apprendre qu'il y avait une école pour apprendre à de jeunes étudiants à "expérimenter" ( torturer ) avec "amour" !! Tout comme on se sert du mot éthique pour tout et n'importe quoi..maintenant il y a aussi la torture avec amour ! Serait-ce le règne du " je t'aime, je te torture et je te tue ? "

 En Italie,et dans d'autres pays,il y a une loi qui permet aux étudiants de refuser l'expérimentation, et non seulement dans les écoles,mais aussi dans leur vie professionnelle .Celle ci porte un nom : l'objection de conscience .
Si les chercheurs expérimentent les animaux, c'est bien parce ce que ces derniers sont faits de chair et de sang ; le cochon étant,qui plus est, l'animal le plus proche de nous.Chaque citoyen devrait avoir la liberté de refuser de torturer l'autre.Il serait temps que cette loi soit votée en France, et que les chercheurs changent de regard sur leurs pratiques.
De plus en plus nombreux sont les grands  scientifiques  qui s'opposent à la recherche avec modèle animal.Aussi je regrette qu'aucun parmi eux n'ait été invité afin  de  pouvoir faire entendre une autre parole.
   Au nom de quoi se permet-on d'utiliser des êtres vivants qui ne peuvent s'opposer ? Au nom du droit du plus fort.De ce droit une majorité d'humains en ont fait une loi. Alors ne vous étonnez pas,si beaucoup d'humains démunis,( dans les pays totalitaires,et démocratiques aussi  ) sont eux aussi victimes de cette loi.Tout se tient..
 Il est temps aussi de s'interroger sur QUI sont les animaux et de le faire c'est aussi s'interroger sur nous.
 Un grand philosophe,Bertrand Vergely a dit : On n' a pas le droit de donner la souffrance à quelqu'un pour l'enlever à quelqu'un d'autre.On ne saurait mieux dire
.
Au cours de ce reportage que je vous encourage vivement à regarder, participent des militants de Droit des animaux, et Christophe Marie,Directeur du bureau de la protection animale à la Fondation Brigitte Bardot, qui fait un état des lieux  avec intelligence et profondeur.


Félix

Commenter cet article

Lippmann 18/02/2010 23:55


Merci pour votre lutte qui consiste à soulever l'indignation contre l'exploitation honteuse de la vie animale et contre la paresse à chercher des solutions plus respecueuses de toutes les vies.


stéphanie rossenu 12/02/2010 18:18


Je suis bien d'accord ! Comment peut-on encore, en 2010, considérer les animaux comme du matériel, alors qu'il n'est plus besoin de prouver que ce sont des êtres aussi sensibles que nous, êtres
humains ?
Ce refus d'évoluer traduit l'égocentrisme surdimensionné de l'homme, qui s'imagine encore que les animaux sont sur terre pour nous servir, alors que nous avons tous, animaux humains et
non-humains,la même place , c'est à dire que nous sommes tous nés ici, en ce monde, pourquoi devrions nous nous situer au dessus des animaux ? Alors que les humains se perdent en sottises,
futilités, frivolités, pour ne pas dire imbécilités, les animaux, eux sont bien plus intelligents, de surcroit. Et quand bien même, ce ne serait pas le cas, serait-ce une raison pour les faire
souffrir encore et encore, surtout quand d'autres solutions existent (méthodes substitutives à l'expérimentation animale, par ex.) ?!
Une évolution vers le respect d'éthique est urgentissime !


jo 11/02/2010 20:41


médicaments expérimenté sur animaux
200 chiens et singes
sont morts pour que vous soyez encore plus mal"
lol, martine!
excellent quoiqu'entre nous un chouia partial.
ce qu on veut c'est ne pas avoir à porter le poids de la souffrance animale si on va mieux et hélas, ds notre société faite autour de ce déni de la cruauté envers les animaux, on n'y échappe pas.


jo 11/02/2010 20:35


Toute science étant sans conscience, il faut que soit le chercheur en ait une suffisante pour se mettre des freins, soit que la société interdise ses exactions au 1° rang desquelles,
l'expérimentation animale.
bravo pour votre blog.


BELEM 11/02/2010 20:03


je trouve inacceptable
sachant combien la souffrance animale
au nom d'une science qui est plus proche
du sadisme légalisé,que rien n'ai aboutit!
la raison l'argent,
ce veau d'or gangrénant ces puissants
qu'ils soient politiques ou pseudo scientifiques.

rien jamais ne justifiera que l'on torture des animaux
à la seule fin d'un mieux pour les humains.
ce qui constatons le est un mensonge .
que se soit en cosmétique ou médicale ,
faire souffrir jusqu'à la mort
des innocents est un assassina,un crime.

on puni un humain
si il maltraite son chien bravo
et encore pas asser sévèrement,
alors que dire des ces monstres qui
le font toute la journées ???
on les paie même pour cela !
ils devraient mettre sur la boite
exemple:
"médicaments expérimenté sur animaux
200 chiens et singes
sont morts pour que vous soyez encore plus mal"
parce que au final c'est ça.
idem pour les cosmétiques
exemple:
un déodorant pulvérisé dans les yeux d'un lapin pour voir si l'humain sera allergique?
sur que c'est là que ça se met...et tout comme ça.
l'animal a des droits comme les enfants et comme eux ils ne peuvent se défendre .
ils subissent !
NON on doit respecter et faire respecter les animaux comme être vivant et non comme un objet style chaise.