Une première université de l’Oural s’engage à arrêter les expériences sur les animaux

Publié le par Félix

Au lieu d' ouvrir  une école pour apprendre au  jeunes chercheurs à "expérimenter" sur les animaux, avec "amour" comme il l' est dit dans le reportage  dont j'ai inséré la vidéo dans mon article précédent, il serait  "éthique" de prendre exemple sur ce qui se fait à l'Université de l'Oural, qui , en prenant  cet engagement, donne de la dignité à l'humain..

  Félix





Traduction par INTERNATIONAL CAMPAIGNS  d'un  communiqué de presse des associations InterNICHE   http://www.interniche.org/ru/          VITA http://www.vita.org.ru/

Une première université de l’Oural s’engage à arrêter les expériences sur les animaux


Moscou

Le 04 février 2010


Un accord formel a été signé le 4 février 2010 entre l’Académie d’État de Pharmacie de Perm et InterNICHE, le Réseau international pour un enseignement éthique.

Cette Académie devient ainsi le dixième établissement d’enseignement supérieur russe à signer avec InterNICHE un accord relatif à l’adoption d’alternatives aux travaux pratiques sur des animaux.

Selon les termes de cet accord, InterNICHE fournira à l’Académie des programmes informatiques comme supports de cours alternatifs à la dissection et à l’expérimentation animale tandis que l’Académie s’engage à cesser tous les travaux pratiques sur animaux pour les étudiants et à adopter les alternatives.

La promotion active des méthodes de substitution faite par VITA et les militants d’InterNICHE en Russie, en Ukraine et en Biélorussie a convaincu des dizaines d’universités de pays de la CEI à adopter des alternatives en remplacement des milliers d’animaux qu’ils utilisaient auparavant chaque année. La progression de ce mode d’enseignement est décrite dans le nouveau film russe « Enseignement éthique dans les pays de la CEI » réalisé par VITA et InterNICHE avec le soutien de DAAE (Doctors Against Animal Experiments, Allemagne).

L’Académie d’État de Médecine vétérinaire de Saint Pétersbourg a été le premier établissement d’enseignement supérieur russe à supprimer les travaux pratiques sur animaux en signant un accord historique avec InterNICHE le 24 octobre 2005 portant sur l’abolition des expériences dans les départements de pharmacologie et de toxicologie. L’Académie d’État d’Agriculture de Velikie Luki a été le suivant en signant en 2006 un accord qui couvre l’ensemble de la Faculté des Sciences animales. D’autres progrès significatifs ont été enregistrés depuis dans ces deux établissements. L’accord avec l’Académie d’État de Pharmacie de Perm prévoit l’arrêt immédiat de tous les travaux pratiques sur animaux pour les étudiants dans tous les départements.

La campagne pour l’adoption des alternatives à Perm a été préparée par les militants des organisations locales ZZZ et Snow Leopard. En mai 2009, ils ont mené avec Alexey Skrobanskiy, conseiller sur les alternatives pour InterNICHE Russie et coordinateur du dossier Arkhangelsk pour VITA, une série de débats et d’exposés sur les alternatives dans les universités de Perm. Cette action est à découvrir ci-après.

Selon Alexey Skrobanskiy, les responsables de l’Académie de Pharmacie de Perm ont été très réceptifs à l’approche de l’enseignement éthique. Après une période de négociations, ils ont décidé de signer un accord sur l’abolition des travaux pratiques avec animaux. Les départements de pharmacologie et autres s’appuieront désormais sur des technologies alternatives modernes. Cette démarche relèvera de manière significative la qualité de l’enseignement, épargnera la vie de très nombreux animaux et servira à promouvoir les alternatives en Russie à l’avenir.

InterNICHE et VITA présentent les alternatives éthiques à Perm, Russie

Du 4 au 12 mai 2009, Alexey Skrobanskiy, conseiller sur les alternatives pour InterNICHE Russie et coordinateur du dossier Arkhangelsk pour VITA, s’est rendu dans le kraï (la région administrative) de Perm, dans l’Oural. Son principal objectif était de visiter des établissements d’enseignement supérieur de Perm pour promouvoir un enseignement éthique. Un voyage similaire d’Olga Kononchuk, coordinatrice d’InterNICHE Sibérie, il y a plusieurs années avait préparé le terrain pour ce deuxième déplacement d’InterNICHE dans la région. L’organisation locale de protection animale ZZZ, dont les représentants ont participé en 2008 à la réunion régionale d’InterNICHE à Kharkov, Ukraine, se sont notamment chargés de préparer le voyage et des contacts avec les médias.

Ce déplacement à Perm a permis d’aller à la rencontre des professeurs de quatre établissements supérieurs intéressés par l’enseignement éthique. Le département Physiologie normale de l’Académie d’État d’Agriculture de Perm avait déjà adopté le programme gratuit de Simulateurs de physiologie, produit à travers le Prix Enseignement éthique d’InterNICHE et traduit en russe par InterNICHE Russie et VITA. Ce sont leurs collègues de Moscou qui le leur ont fait découvrir, ce qui démontre la large reconnaissance du programme dans le pays. Dans les quatre établissements, les responsables et les professeurs de diverses facultés ont pu se familiariser avec les alternatives présentées, et notamment les programmes informatiques, les modèles plastiques et le mannequin Jerry pour soins intensifs aux chiens grâce au Système de prêt d’alternatives d’InterNICHE Russie.

Le 6 mai, une conférence organisée par ZZZ dans les bureaux de l’agence de presse InterFAX-Povolzhye a été consacrée à la venue d’InterNICHE et de VITA dans le kraï de Perm et aux alternatives aux méfaits de l’utilisation d’animaux. Lors de cette réunion, à laquelle trois établissements supérieurs étaient représentés, Alexey Skrobanskiy a exposé aux journalistes les diverses méthodes de substitution – depuis les outils d’étude sans animaux aux avantages de la pratique clinique comme alternative à l’expérimentation animale.

Dans le cadre de cette approche éthique, les étudiants aident les médecins vétérinaires à traiter, opérer et soigner des animaux dans des cliniques au lieu de blesser des animaux sains pour les traiter ensuite. L’idée fausse et bien ancrée selon laquelle les programmes informatiques, les modèles et les mannequins sont les seules méthodes de substitution a été combattue lors de la conférence de presse. Aujourd’hui, chaque présentation des alternatives explique clairement le rôle de la pratique clinique dans l’enseignement et la formation éthiques.

Elena Maroueva, coordinatrice d’InterNICHE Russie et directrice de VITA, d’ajouter : « Le voyage et la conférence de presse ont été un grand succès. Nous prévoyons de donner une série de présentations sur les alternatives et l’administration de l’une des universités réfléchit actuellement à signer un accord avec InterNICHE en vue d’un remplacement partiel, voire total, des expériences sur les animaux ».

Alexey Skrobanskiy a par ailleurs visité plusieurs refuges du kraï de Perm pour confronter les expériences et recueillir les informations utiles pour mettre en place à Arkhangelsk un programme de stérilisation des animaux domestiques errants. Il a également rencontré le Responsable du Service Gestion de l’environnement et de la faune de la ville de Berezniki, qui anime un programme officiel de stérilisation. Lorsqu’ils sont bien encadrés, ces programmes peuvent être utiles pour les animaux et apporter aux étudiants une expérience chirurgicale et des compétences cliniques précieuses.
InterNICHE et VITA remercient DAAE (Doctors Against Animal Experiments, Allemagne) d’avoir parrainé ce voyage.

Traduction: http://semaine-mondiale-animaux-laboratoire.org/news/news/une-premiere-universite-de-loural-sengage-a-arreter-les-experiences-sur-les-animaux.html

Commenter cet article